Ma petite plateforme de marque

Et si j’arrêtais avec le langage pseudo corporate ? À quoi rime de s’exprimer comme une société anonyme quand on est une personne ? Surtout quand votre travail consiste à écrire : tout ce vous y mettez, expérience, technique, inspiration… vous appartient en propre.
Je n’ai pas pour autant l’intention de raconter ma vie, juste de mettre une touche un peu plus personnelle à ma présentation et à ce que je publie sur ce site.

Dernièrement, j’ai travaillé avec un de mes clients à l’élaboration de sa plateforme de marque. C’est un outil conceptuel qui permet de donner du sens et de la cohérence à la communication de la marque. Cela m’a donné envie de faire un peu de personal branding, c’est-à-dire de créer ma propre plateforme.

Et ça donne ce qui suit.
Vision
Je crois que la communication FAIT le projet (pas de communication = pas de projet). Et aussi que l’écrit est indispensable à toute communication structurée. C’est vrai même si le produit final est une vidéo.
Mission

Ma mission est d’aider les entreprises à produire les écrits dont elles ont besoin dans le cadre de leur activité ou de leur développement. Au delà des supports de communication proprement dits, cela englobe tout ce qui sert à faire avancer les projets, tel que les propositions ou les rapports.

Promesse

Ici je ne parle pas de ce qui relève du métier de base du rédacteur – savoir écrire et connaître les contraintes et conventions des différents formats – mais de ce qui me distingue : une bonne connaissance de l’urbanisme et de l’immobilier et une certaine capacité à la réflexion stratégique.

Valeurs

C’est la partie la plus difficile. On ne parle pas de valeurs morales, ni de valeurs dont on ne peut pas choisir le contraire (comme le respect du client). Il serait plus juste de parler d’une devise, à laquelle la marque (moi, donc) doit une partie de son succès.

Voici trois idées, pas forcément définitives.

Il faut toujours commencer par définir l’objectif de la communication : élémentaire, mais souvent oublié.

Tant que le texte n’est pas clair, il n’est pas bon.
Corollaire : tant que je ne comprends pas, je ne vous lâche pas.

Un livrable intermédiaire ne doit jamais être un brouillon (ou texte « martyre »), mais un document « propre » qui permet d’avancer.

Personnalité

Je crois que c’est Myers-Briggs qui en parle le mieux : INTJ.


Mon type de personnalité suivant le MBTI

Pour ne rien vous cacher, je vous montre aussi ce qui est sensé me mettre en situation de stress, vous voilà prévenu ! (English only, sorry).

Ambition

Mon ambition est de collaborer régulièrement avec des entreprises qui voient l’écriture comme un service à forte valeur ajoutée, et de contribuer par là à faire avancer leurs projets.


© photo musée d’Orsay / Réunion des musées nationaux
Edgar Degas, Adrien-Aurélien Hébrard. Petite danseuse de quatorze ans, entre 1921 et 1931