Timbre allemand reproduisant une gravure datant de 1616 représentant Faust et Mephistopheles

Que voulez-vous dire par « enjeu » ? (1/2)

Le mot enjeu est de ceux qui vous viennent facilement sous la plume quand vous rédigez une proposition ou un argumentaire. Pas toujours à bon escient, car les enjeux sont beaucoup plus difficiles à formuler qu’il paraît. Surtout si, comme c’est souvent le cas, on se trompe sur le sens même du mot.

Sa définition est pourtant simple. L’enjeu est ce que l’on peut gagner ou perdre dans une entreprise quelconque.

C’est donc ce qui est en jeu. 

Cela semble clair ? Le mot enjeu apparaît pourtant souvent dans des phrases pas claires du tout telles que :

  • La lutte contre l’obésité est un enjeu de santé publique (c’est l’inverse)
  • Le logement abordable est un enjeu économique et social (non : il y répond)
  • L’enjeu de la réunion est de signer le contrat (c’est plutôt un objectif)

Le mot enjeu est souvent employé improprement au sens d’objectif. L’enjeu est alors implicite…ou obscur.

La phrase L’enjeu de la réunion est la signature du contrat n’aura pas le même poids selon que ceux qui l’entendent :

  • Savent qu’il s’agit d’un marché important
  • Pensent qu’on parle de l’entretien de la chaudière
  • Ignorent tout dudit contrat.

On pourrait dire que la signature du contrat n’est que l’objectif de la réunion, l’enjeu véritable étant le marché.

Si vous cherchez à convaincre vos collaborateurs de faire tous leurs efforts pour préparer cette réunion, vous leur présenterez naturellement l’enjeu de la réunion comme étant celui du contrat : le fameux marché.

Oui, mais pourquoi ce marché est-il important, autrement dit quels sont ses enjeux ? Le poste qu’il permettra de créer ? Ceux qu’il permet de conserver ? La référence qu’il constitue ? La part de marché gagnée ? Etc.

On peut continuer : en quoi cette nouvelle référence est-elle utile ?

Finalement, quel est l’enjeu de la réunion : signer un contrat, obtenir un marché, créer un poste, diversifier ses activités… ?

La réponse est que cela dépend des circonstances, de votre interlocuteur et du moment. L’enjeu n’est pas le même pour le juriste qui prépare la signature que pour le banquier, le collaborateur ou le candidat avec lesquels vous évoquez cette réunion.

Cela vaut pour n’importe quel argumentaire. Pour formuler judicieusement les enjeux par lesquels vous souhaitez l’introduire, ayez ces trois points à l’esprit :

1) Tout enjeu est celui d’une action (réussite, échec, abstention). Au besoin clarifiez de quelle action vous voulez exposer les enjeux. Méfiez-vous des idées trop générales qui décrivent avant tout un contexte.

2) Il indique l’importance de l’action ou de l’objectif poursuivi. 
Posez la question Pourquoi est-ce important. Rappelez-vous la définition : ce qui est à perdre ou à gagner.

3) Il s’inscrit dans une chaîne de causes et de conséquences.
Situez votre analyse au bon niveau, pour dégager les enjeux qui auront du sens pour votre lecteur ou votre auditoire : ceux qui le concernent directement, et sur lesquels il a prise.

Tout cela ne nous dit pas que faire avec ces fameux enjeux. Faut-il les exposer par exemple dans l’introduction ? Ce deuxième article en dit plus sur le sujet.


Image : timbre représentant le Dr. Johannes Faust avec Homunculus, Mephistopheles

Merci NobbiP (Wikimedia Commons)